Un spiritualisme de la durée: Royer-Collard