L’édition critique des romans en prose : le cas de Guiron le Courtois